L’Aquarius.

SOS Méditérranée,L’Aquarius sans pavillon.

 

images des ports
L'Aquarius
images des ports

 

 

 

 

 

 

 

l’Aquarius au large de Malte avec 58 migrants à bord, est toujours dans l’attente d’un accueil, après le refus de l’Italie cette semaine qui a estimé que l’Aquarius ne respectait pas les procédures internationales.

Pavillon panaméen retiré.

C’est en tout cas le message adressé aux autorités du Panama qui dans la foulée, ont retiré au navire humanitaire le pavillon panaméen qu’elles lui avaient accordé à la mi-septembre. Paolo Levi, correspondant à Paris de l’agence italienne ANSA, analyse cet épisode.

Dans les faits, rappelle Paolo Levi, l’Italie ne confirme pas avoir demandé à Panama le retrait du pavillon, au contraire, le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini a déclaré ne pas même connaître « l’indicatif téléphonique de Panama »...

Mais SOS Méditerranée, l’ONG qui utilise l’Aquarius pour ses missions de sauvetage, a montré à la Presse un mail dans lequel l’Italie invitait les autorités de Panama à retirer le pavillon maritime, « sinon cela aurait eu des conséquences lourdes pour l’économie maritime de Panama ».

Sans pavillon, c’est-à-dire sans immatriculation, le bateau ne pourra plus naviguer

Aussi, SOS Méditerranée, a lancé un appel au Vatican : « Peut-être qu’on verra l’Aquarius naviguer avec un pavillon du Pape », interroge Paolo Levi. En tout cas, on peut parler d’un nouveau « tour de vis » de la part du gouvernement italien, malgré une baisse de 80% des arrivées de migrants sur les côtes italiennes. Depuis la fermeture des ports de Sicile et de la Péninsule, ils sont plutôt conduits vers l’ouest et remontent en Europe par l’Espagne.

Dans les sondages, les italiens approuvent les mesures de Matteo Salvini. En France, selon le sondage Odoxa réalisé les 26 et 27 septembre, 74% des personnes interrogées ont donné raison à Emmanuel Macron de refuser d’accueillir l’Aquarius dans le port de Marseille avec ses 58 migrants qu’il a actuellement à bord.

L’Aquarius doit accoster à Malte. Ensuite quatre pays, la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal accueilleront chacun entre 8 et 18 migrants. Puis se posera la question de l’avenir de l’Aquarius : sans pavillon, il ne pourrait pas repartir vers les côtes libyennes.