L’ours blanc , une espèce menacée .

L’ours blanc (Ursus maritimus), aussi connu sous le nom d’ours polaire.

L’ours blanc est un grand mammifère carnivore originaire des régions arctiques. C’est, avec l’ours kodiak, le plus grand des carnivores terrestres et il figure au sommet de sa pyramide alimentaire.

Parfaitement adapté à son habitat, l’ours blanc possède une épaisse couche de graisse ainsi qu’une fourrure qui l’isolent du froid. La couleur blanche de son pelage lui assure un camouflage idéal sur la banquise et sa peau noire lui permet de mieux conserver sa chaleur corporelle. Pourvu d’une courte queue et de petites oreilles, il possède une tête relativement petite et fuselée ainsi qu’un corps allongé, caractéristiques de son adaptation à la natation. L’ours blanc est un mammifère marin semi-aquatique2, dont la survie dépend essentiellement de la banquise et de la productivité marine. Il chasse aussi bien sur terre que dans l’eau. Son espérance de vie est de 15 a 30 ans.

ours blanc
image des ports
l'ours blanc
image des ports
ours blanc
image des ports

 

 

 

 

 

 

 

Cette espèce vit uniquement sur la banquise autour du pôle Nord, au bord de l’océan Arctique. En raison du réchauffement climatique et du bouleversement de cet habitat, les populations d’ours blanc sont globalement en déclin et l’espèce est considérée comme en danger. On estime que la population d’ours blancs serait comprise entre 20 000 et 25 000 individus.

Animal charismatique, l’ours blanc a un fort impact culturel sur les peuples inuit, qui dépendent toujours de sa chasse pour survivre. Il a également marqué la culture populaire via certains de ses représentants comme Knut, ou encore l’art avec la sculpture d’ours blancréalisée par François Pompon.

L’ours blanc possède la morphologie d’un ours typique : un corps imposant, une fourrure abondante, une grande tête rectangulaire, de petites oreilles arrondies, une courte queue et des pattespuissantes et épaisses. Ses yeux, son museau, ses lèvres, sa peau et ses coussinets sont noirs. Sa principale particularité est d’être le seul ours à manteau blanc.

Par rapport à l’ours brun, l’ours blanc a un corps plus long, tout comme son cou et son crâne, mais des oreilles plus petites3. Le profil de l’ours blanc est également différent, avec un museau plus proéminent.

L’ours blanc est, avec l’ours kodiak, le plus grand carnivore terrestre vivant. Ils ont une hauteur de 1 à 1,5 mètre au garrot. Les mâles adultes pèsent généralement entre 400 et 600 kg mais peuvent parfois atteindre les 800 kg pour une taille de 2 à 3 mètres de long . L’ours blanc présente un dimorphisme sexuel important : généralement deux fois plus petites que les mâles, les femelles pèsent de 200 à 350 kg et mesurent de 1,8 à 2 mètres. À la naissance, les oursons ne pèsent que 600 à 700 grammes. Le record de masse pour un ours blanc est actuellement de 1 102 kg.

L’ours blanc a des prises de poids assez spectaculaires. Par exemple, au Canada, un ours blanc femelle a pris plus de 400 kg en neuf mois. En novembre, elle pesait 92 kg, mais au mois d’août, elle a été pesée à 505 kg. Ceci s’explique par les graisses de phoque qui sont mangées au printemps.

Des données récentes suggèrent que la masse des ours blancs décline. Ces données peuvent être prises comme une indication des pressions qui pèsent sur eux. Une étude de 2004 de la National Geographic Society a montré que la masse des ours blancs, en moyenne, était inférieure de 25 % à leur masse dans les années 1970 . Pour exemple, en 2007, les femelles de la baie d’Hudson avaient une masse moyenne de seulement 230 kg, contre 300 kg dans les années 19808.

Leur masse ne les empêche pas d’être très véloces sur la terre ferme. Ils peuvent sans problème être plus rapides qu’un homme à la course.