Saint Pierre et Miquelon.

st pierre et miquelon

L’Archipel de St pierre et Miquelon, un petit bout de France au bout du monde.

 Saint pierre et Miquelon, Une terre sauvage au parfum de France, sculptée par l’océan, balayée par des tempêtes de l’Atlantique   nord que des hommes et des femmes partis des côtes Françaises ont conquise, apprivoisée et façonnée.

st pierre et miquelon
images des ports
st pierre et miquelon
images des ports

 

 

 

 

 

 

 

île aux marins
images des ports
île aux marins
images des ports
ports de st pierre
images des ports

 

 

 

 

 

 

 

Saint-Pierre-et-Miquelon est un archipel français d’Amérique du Nord situé dans l’océan Atlantique nord, à 25 km au sud de l’îlecanadienne de Terre-Neuve. Ancien département d’outre-mer, puis collectivité territoriale à statut particulier, c’est aujourd’hui unecollectivité d’outre-mer.

L’archipel est composé de deux îles principales : Saint-Pierre, la plus petite qui abrite cependant 86 % de la population, ainsi que Miquelonconstituée de deux presqu’îles : Grande Miquelon et Langlade reliées entre elles par un isthme de sable (tombolo double) depuis lexviiie siècle. D’autres petites îles et îlots non habités font partie de l’archipel (la souveraineté sur l’Île Verte étant incertaine).

L’archipel est l’un des sept territoires français en Amérique (avec la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Saint-Martin, Saint-Barthélemyet Clipperton) et le seul en Amérique du Nord, dernier vestige de la Nouvelle-France, perdue lors de la guerre de Sept Ans.

 

Les îles furent visitées par des Paléoesquimaux3 : des Groswatériens (800 à 100 av. J.-C., Paléoesquimau ancien)4, des Dorsétiens (100 à 900apr. J.-C., Paléoesquimau récent)5. Entre 1100 à 1500 apr. J.-C., les ancêtres des Béothuks établissent un camp à l’Anse-à-Henry sur l’île de Saint-Pierre. En 1520, le navigateur portugais João Álvares Fagundes baptise l’archipel en l’honneur de sainte Ursule, alors qu’il débarque le jour de sa fête, l’archipel des onze mille vierges. Jacques Cartier le nomme Isle Sainct Pierre lors de son passage en juin 1536 ; saint Pierre est le saint patron des pêcheurs (avec saint André, saint Antoine de Padoue, saint Nicolas de Myre, et saint Zénon de Vérone6). L’archipel a successivement été aux mains des Anglais et des Français avant de devenir définitivement français en 1816.

Le nom actuel de Miquelon a été noté sous la forme de Micquelle7 dans le manuel de navigation d’un capitaine basque, Martin de Hoyarçabal, en partance pour Terre-Neuve8 au xvie siècle. Miquelon pourrait être une forme basque de Michel9,10,11, la traduction en langue basque de Michel étant Mikel12. De nombreux Basques péninsulaires ont pu être influencés par la forme espagnole de Miguelón, qui signifie grand Michel.

L’île adjacente, Langlade, est une contraction de l’île à l’Anglais10.